Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères
Laboratoire d’excellence - Religions et Sociétés dans le Monde méditerranéen
http://www.labex-resmed.fr
Imprimer la page

PATRIZI Luca

L’intercession du Prophète en islam (tawassul, shafaʿa, istighātha) et la recherche de la bénédiction à travers ses reliques (tabarruk bi-athārihi)

- Domaine de recherche islamologie, histoire des religions

- Axe du Labex concerné programme « Islamologie », axe 2. « La figure de Mahomet entre représentations croyantes et caricatures »

- Projet de recherche en cours pour le Labex
L’intercession du Prophète en islam (tawassul, shafaʿa, istighātha) et la recherche de la bénédiction à travers ses reliques (tabarruk bi-athārihi).
L’un des enjeux fondamentaux concernant le prophète Muḥammad en islam est la définition de son statut par rapport à Dieu. Dès les débuts, son rang apparaît clairement comme celui d’un prophète, porteur humain de la révélation divine, et non comme celui d’un d’être divin. La tradition islamique classique confère cependant au Prophète un statut supérieur à celui d’un simple homme, et a permis le développement de doctrines théologiques et mystiques concernant sa nature en tant qu’intermédiaire entre les hommes et Dieu. L’une des manifestations extérieures les plus évidentes de cette fonction d’intermédiation est le culte de ses reliques qui, à en juger par certains hadiths, semble être une pratique acceptée dans l’islam depuis les origines. Toutefois, ce n’est que depuis le XXème siècle qu’ont commencé à apparaître des ouvrages consacrés à la vénération des reliques, comportant un objectif apologétique clair. Cette nouvelle tendance n’est pas sans rapport avec l’influence croissante de la condamnation de ce culte par le mouvement wahhabite, qui commence à se répandre de l’Arabie Saoudite dans le monde islamique à partir de la fin de l’Empire ottoman.

Courriel

Fiche personnelle

- Une « académie d’été » dédiée à l’étude critique de la prophétologie (en Islamologie « classique ») sera organisée en 2017.