Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Retour à l'accueil
Imprimer la page |

Ouverture de 3 contrats postdoctoraux d’un an (2015-2016)

Le Labex (Laboratoire d’excellence) RESMED (Religions et sociétés dans le monde méditerranéen) lance un appel à candidatures de trois contrats postdoctoraux d’un an à partir du 1er septembre 2015.
Date limite des candidatures : 15 Avril 2015.

Éligibilité

Le projet de chaque candidat devra clairement s’inscrire dans le programme scientifique du Labex RESMED.

Le candidat aura soutenu son doctorat en France ou à l’étranger depuis moins de 5 ans au sein d’une université différente des institutions fondatrices du Labex RESMED (Paris-Sorbonne, Panthéon-Sorbonne, École pratique des hautes études).

Dossier de candidature
Formulaire de renseignement à télécharger.
Lettre de motivation.
Curriculum vitae.
Projet postdoctoral (5 pages au plus).
Deux lettres de recommandation.
Copie électronique de la thèse si celle-ci n’a pas été publiée à la date de la candidature.
Une publication significative sous format électronique.
Le dossier pourra être présenté en français ou en anglais.

Dépôt du dossier
Le dossier doit être envoyé au format pdf avant le 15 avril 2014 à minuit au Directeur et au Secrétaire général du Labex RESMED (Jean-Claude.Cheynet@paris-sorbonne.fr, olivier.delouis@labex-resmed.fr). L’admission sera décidée sur dossier à la fin du mois de mai 2015.

Date de début du contrat
1er septembre 2015

Rémunération
2000 €/mois.

Un rapport final sera fourni à l’issue du contrat présentant la contribution du postdoctorant aux programmes du Labex RESMED.

Profils

Le projet de chaque candidat devra clairement correspondre à un des profils ci-après.

  • Profil 1. Axe A1. Conversions et controverses : entre mondes sémitiques et monde gréco-romain

Cette recherche portera sur les échanges et influences entre la culture gréco-romaine et le monde sémitique, notamment dans le domaine de la religion : réflexion théologique, prières, liturgie, littérature religieuse en général, formes et lieux de culte. Elle devra mettre en avant la confrontation des différents modes de pensée religieuse (incompréhensions ou contre sens) et ses conséquences sur l’évolution des traditions religieuses (construction des identités, des doctrines ou des croyances nouvelles).
Une attention particulière sera portée aux projets consacrés au passage d’une culture religieuse à une autre (ses modalités, ses enjeux, ses conséquences) et aux formes de la polémique qui en résultent.

  • Profil 2. Axe A1. L’image de l’Islam à Byzance sous les Paléologues (13e-15e siècle)

L’étude de l’image de l’Islam forgée par Byzance du 13e au 15e siècle demeure un sujet peu traité. Par l’étude de documents historiques (par exemple les œuvres historiques de Jean VI Cantacuzène et de Nicéphore Grégoras, le registre patriarcal de Constantinople, les archives du Mont Athos, les Vies de saints athonites, les lettres de captivité de Grégoire Palamas, les textes pastoraux et épistolaires des métropolites Matthieu d’Ephèse et Théophane de Nicée, etc.), il s’agira d’analyser comment les événements militaires, les contacts avec les Musulmans (Turcs, Mamelouks ou Mongols) et l’expérience directe de personnages illustres, ont modifié la perception du problème musulman – turc en particulier – auquel la tradition apologétique et polémique byzantine avait jusque-là tenté de répondre.
Plusieurs axes pourront être explorés, tels que : - la condition des communautés chrétiennes dans les provinces orientales de l’empire, les plus exposées à l’avancée turc-ottomane ; - la gestion des monastères athonites pillés ou des moines capturés lors des fréquentes incursions pirates ou encore le maintien de leurs privilèges fiscaux ; - la production polémique contre l’Islam et son écho à l’intérieur de la société byzantine.

  • Profil 3. Axe C2. Les mots de la paix. Programme de lexicographie historique

Ce thème de recherche a pour ambition d’explorer le champ lexical de la paix dans plusieurs cultures de la Méditerranée orientale et de l’Orient pour l’Antiquité et le Moyen-Âge. En effet, si son antinome, la guerre, a fait l’objet de nombreuses recherches, la paix est un concept difficile à saisir, et une étude lexicographique permettra d’appréhender les représentations que l’on s’en est fait dans différentes civilisations et religions (notamment à travers des sources en grec archaïque et classique, grec biblique, patristique, byzantin, slavon ancien, bulgare, serbe, sumérien, akkadien, égyptien ancien, copte, arabe, turc, persan, arménien).
Il s’agira d’explorer des textes de différents genres littéraires pour rendre compte, grâce à des études terminologiques, de ces conceptions dans différentes épistémès, sur la longue durée, et plus largement dans l’histoire des mentalités. En outre, ces voyages terminologiques nous permettront d’examiner si les conceptions véhiculées par les lexiques passent d’une culture à l’autre.
Pour en savoir plus sur ce profil, voir ici

- Télécharger la fiche de candidature (format .doc)
- Télécharger la fiche de candidature (format .pdf)

 
Sorbonne Université
Orient Méditerranée - UMR 8167
Paris Sorbonne Université
Sorbonne Université - Université Paris 1
École Pratique des Hautes Études
Centre Léon Robin sur la pensée antique
Patrimoines et Langages Musicaux
Institut de recherche et d'histoire des textes
Archéologies d'Orient et d'Occident et textes anciens (AOROC) - UMR8546

© Labex Resmed - 2014