Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Retour à l'accueil
Imprimer la page |

Madâ’in Sâlih (Arabie Saoudite)

- Un contrat d’un mois financé par le labex Resmed au printemps 2013 a permis de travailler sur la documentation scientifique réunie au cours de trois campagnes de fouilles dans le tombeau IGN 117 à Hégra (Madā’in Sāliḥ), de 2008 à 2011.

La documentation graphique et les données de fouilles ont été rassemblées et mises au net afin de réaliser la synthèse de la stratigraphie à l’échelle du tombeau, dans les cinq zones de fouilles. La stratigraphie établie, associée aux analyses radiocarbones, a permis de différencier plusieurs phases d’occupation dans le tombeau : une première phase entre le début du 1er s. et le milieu du 2e s. ap. J. C., une deuxième phase aux 2e-4e siècles. En raison des nombreux bouleversements dans le tombeau, suite à une activité funéraire intense puis à des pillages, il n’a pas pu être établi si le tombeau a été occupé en continu entre le 1er s. et le début du 4e s. ap. J. C. ou s’il y a eu une rupture dans les phases d’inhumation. Au total, quatre-vingts individus ont été inhumés dans une chambre mesurant environ 25 m2. _ Dans le courant du 1er s. ap. J.-C., plusieurs modes d’inhumation ont coexisté : les corps étaient déposés dans des cercueils ou bien dans des linceuls sur le sol du caveau. Plusieurs individus ont fait l’objet d’une préparation avant l’inhumation : les corps et les cheveux étaient enduits de résine, enveloppés dans des tissus puis dans des linceuls en cuir et un collier de dattes encore fraîche était pendu au cou du défunt pour l’accompagner dans l’au-delà.

Au terme du contrat Labex, la synthèse de la documentation des données de terrain a été réalisée puis diffusée aux membres de la mission. La documentation collectée constitue un outil de travail pour les spécialistes travaillant sur le matériel funéraire dans le tombeau : ossements, cuir, textiles, végétaux. Un article collectif est voie d’achèvement : Bouchaud C., Sachet I., Dal-Prà P., Delhopital N., Douaud R., Leguilloux M., "Découvertes récentes sur les rituels funéraires nabatéens. Le tombeau IGN 117 à Madâ’in Sâlih (Arabie Saoudite)".

- En 2014, le Labex Resmed a permis la fouille ou le dégagement de trois tombeaux de Madâ’in Sâlih (IGN 88, 97 et 103). L’objectif était d’obtenir du matériel datant l’état le plus ancien des tombeaux du site (IGN 103) mais aussi de collecter le matériel associé aux inhumations dans les deux autres tombeaux (bois, cuirs, textiles et autres) afin de le comparer à celui qui avait été découvert dans le tombeau IGN 117 entre 2008 et 2011. Le matériel de IGN 117 avait en effet permis de restituer une partie du rituel funéraire nabatéen et il convenait de vérifier si ce rituel était attesté dans d’autres tombeaux du site. Un examen rapide du matériel découvert dans les trois tombeaux fouillés en 2014 a révélé que c’est sans doute bien le cas.

 
Sorbonne Université
Orient Méditerranée - UMR 8167
Paris Sorbonne Université
Sorbonne Université - Université Paris 1
École Pratique des Hautes Études
Centre Léon Robin sur la pensée antique
Patrimoines et Langages Musicaux
Institut de recherche et d'histoire des textes
Archéologies d'Orient et d'Occident et textes anciens (AOROC) - UMR8546

© Labex Resmed - 2014