Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Retour à l'accueil
Imprimer la page |

Grand Reportage : "Les trésors pillés de la Libye"

- RFI, jeudi 16 février 2017, par Houda Ibrahim

A écouter ou réécouter

19.5 minutes

Le trafic illicite d’objets d’art est devenu le troisième trafic le plus grand au monde, après le trafic d’armes et celui de la drogue. Souvent, ce trafic d’objets d’art emprunte les mêmes réseaux d’acheminement que les deux autres, et génère comme eux des milliards de dollars. Depuis 2011, ce trafic illicite d’objets d’art ancien a nettement augmenté, surtout en provenance de pays comme l’Irak, la Syrie, le Soudan, le Yémen et la Libye. Focus sur la Libye, et sa capitale de jadis, Cyrène située à l’est du pays, « la Rome de l’Afrique », comme surnommée par les Romains eux-mêmes, est dotée d’une très grande richesse, celle du patrimoine archéologique gréco-romain. Patrimoine riche et méconnu, mais préservé et en bon état. Ces pièces archéologiques en provenance de Libye sont très demandées sur les marchés légaux et illégaux de ventes d’objets d’art. Des réseaux sont organisés pour acheminer ces objets vers leur destination. L’engouement du marché globalisé est plus grand que jamais. Le chaos libyen facilite la tâche des pilleurs...

Intervenants :

Vincent MICHEL, Enseignant-chercheur, Professeur d’Archéologie de l’Antiquité
Directeur du Département d’Histoire de l’art et Archéologie
HeRMA EA 3811 - Université de Poitiers

 
Sorbonne Université
Orient Méditerranée - UMR 8167
Paris Sorbonne Université
Sorbonne Université - Université Paris 1
École Pratique des Hautes Études
Centre Léon Robin sur la pensée antique
Patrimoines et Langages Musicaux
Institut de recherche et d'histoire des textes
Archéologies d'Orient et d'Occident et textes anciens (AOROC) - UMR8546

© Labex Resmed - 2014